Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
El Padre

El Padre

Bienvenus dans mon univers ! Un endroit pour partager autrement l'expérience d'être prêtre.

Dieu et sa « Vitamine C »

Homélie pour la Solennité de Pentecôte 2017

En lisant les lectures d’aujourd’hui il y un petit détail qui a attiré mon attention : aussi bien dans la première lecture que dans l’évangile, la situation des disciples est la même, à savoir, ils sont tous ensemble dans une pièce (ils font corps) et l’évangile nous précise : avec les portes verrouillées.

Jésus va alors apparaître aux disciples et Jean nous précise bien que « c’était après la mort de Jésus ; le soir venu, en ce premier jour de la semaine alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des juifs. » J’imagine bien ces pauvres hommes, qui avaient suivi celui qu’ils croyaient être le Fils de Dieu, le Messie, je les imagine complètement désemparés car, d’après ce qu’ils ont vu les dernières heures, ça n’avait pas marché. Ils devaient se poser quand même pas mal de questions (peut-être, secrètement), ils devaient se sentir « bêtes » face à tous ceux qui ne croyaient pas comme eux… au point qu’ils se sont enfermés par peur même si parfois la peur elle est infondée, elle nous fait nous « cacher » ! Et Jésus va venir vers eux… ressuscité !

Ce n’est pas la première fois, bien évidemment, que Jésus apparaît après sa résurrection. Cependant, il n’avait pas encore apparu aux disciples réunis tous ensemble. Et même là, il en manquait un… Thomas !

Lorsque Jésus apparaît, son premier geste est celui de donner la paix : « La paix soit avec vous » dit-il aux disciples, comme pour les rassurer mais aussi pour dire que le premier des dons qu’il leur fait après sa victoire sur la mort est justement le don de la paix, que la violence avec laquelle il a été jugé, condamné, mis sur la croix et tué, n’est rien comparé à la paix que peut venir du cœur de Dieu, tout cela n’est rien comparé au don de la vie que le Christ nous a fait! Et il montre ses mains et ses plaies… pour les rassurer encore une fois en leur montrant que c’est bien lui et pas quelqu’un d’autre !

Après leur avoir fait don de sa paix, il les envoie. « Comme mon père m’a envoyé moi aussi je vous envoie. » Cet ordre est important : d’abord le don de la paix, qui produit en nous la confiance que Dieu ne nous lâche pas, ensuite, l’envoie en mission, pour que nous partagions avec le Christ la tâche d’être des annonciateurs du projet de Dieu pour le monde.

Mais il manque encore quelque chose, Jésus ne s’arrête pas là ! Nous ne pouvons pas être témoins tout seul… nous n’avons pas suffisamment la force d’entamer cette mission si nous ne sommes pas aidés : c’est pour cela que le Christ nous envoie l’Esprit Saint. Jésus « souffla sur les disciples et leur dit : Recevez l’Esprit Saint. » Le souffle, ce souffle est dynamisme ! Jésus sait que nous sommes fragiles et parfois même tièdes… il sait que nous perdons courage facilement et il sait surtout que pour être ses témoins nous avons besoin d’être constamment boostés. L’Esprit Saint est la « vitamine C » du bon Dieu ! Pour que la vitamine C puisse avoir de l’effet il ne faut pas la prendre une seule fois… de même pour que l’Esprit puisse agir en nous, il faut lui permettre de venir en nous chaque jour. Il faut l’accueillir ! L’Esprit a besoin de nous car son action dans le monde passe par nous ! C’est pour cela qu’il faut que nous soyons enracinés… ancrés dans le réel car Dieu agis dans l’instant présent de notre vie. Permettre à l’Esprit Saint de faire partie de nos vies ce n’est pas devenir naïfs ou croire que nous vivons dans le monde de « bisounours », mais c’est savoir que lorsque nous nous sentons affaiblis par les difficultés, les épreuves, le découragement… nous avons notre « vitamine C » pour repartir et continuer notre chemin !

Les disciples étaient ensembles (sauf Thomas) avec les portes verrouillées, lorsqu’ils ont vu Jésus et ont reçu le don de la paix, ont été envoyés en mission et ont reçu l’Esprit Saint, ils étaient remplis de joie ! Car ils savaient qu’ils n’étaient pas seuls ! Ils formaient un seul et même corps ! Comme nous le formons, ce corps ! Et à la Pentecôte cet Esprit a été donné à la Communauté toute entière rassemblée et en attente ! C’est pour cela aussi qu’il est important que nous vivions notre foi ensemble, car c’est en vivant ensemble notre foi que la foi de notre cœur grandira ! C’est en la vivant ensemble que nous pourrons vivre d’autres Pentecôtes… une abondance de « vitamine C. »

Les disciples sont enfermés avec les portes verrouillées, le Christ vient, leur fait don de sa paix, les envoie en mission et leur donne l’Esprit Saint ! Le fruit de tout cela c’est la joie d’être avec le Christ. Cette joie qui ne nous empêche pas de pleurer ni de souffrir… mais qui nous permets de traverser notre vie avec la confiance que nous ne sommes pas seuls ! Car l’Esprit Saint est le consolateur, le repos dans nos fatigues spirituelles, la lumière dans nos obscurités, le réconfort dans nos pleurs… notre « vitamine C » dans nos découragements !

Viens Esprit Saint, hôte très doux de nos âmes et rends-nous capables d’accueillir en nous l’amour de Dieu pour que nous soyons de vrais chrétiens capables d’être témoins de cet amour à ceux qui ont le plus besoin !

(Actes des apôtres. 2, 1-11 ; Psaume. 103 ; 1 Corinthiens. 12, 3b-7.12-13 ; Jean. 20, 19-23)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article