Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
El Padre

El Padre

Bienvenus dans mon univers ! Un endroit pour partager autrement l'expérience d'être prêtre.

Homélie du 22ème dimanche du Temps Ordinaire

Est-ce que notre réaction face à ce que dit Jésus à ses disciples serait-elle différente de celle de Pierre ? Jésus leur dit qu’il va devoir « accomplir » ce pourquoi il est venu dans le monde. Mais pour cela il va devoir souffrir, mourir et ensuite il va ressusciter ! Pierre a une réaction on ne peut plus normale ! Il est tellement obnubilé par ce que Jésus dit sur la souffrance et la mort qu’on a l’impression qu’il n’entend même pas la fin : que Jésus va ressusciter le troisième jour. « Dieu t’en garde, Seigneur, cela ne t’arrivera pas ! », dit Pierre à Jésus après l’avoir fait des « vifs reproches » ! Pierre n’a entendu que ce qu’il a voulu entendre ! Il n’a pas réussi à entrer dans cette démarche d’Espérance ! Mais au même temps, comment entrer dans une démarche d’Espérance alors qu’on a l’impression que la terre s’écroule sous nos pieds ? Jésus connaissait sa mission, il savait le chemin par lequel il devait passer ! Mais Pierre ne voulait pas l’accepter ! Il voulait conformer la volonté de Dieu à la sienne alors que le Christ, lui, voulait qu’il fasse le contraire : conformer sa volonté à lui à celle de Dieu ! Et comme Pierre n’avait pas l’air d’en avoir compris, Jésus l’explique à nouveau : « Si quelqu’un veux marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »

 

Renoncer à soi ce n’est pas une manière jolie de dire « résignez-vous », renoncer à soi-même c’est mettre le Christ à la première place dans notre vie. Nous vivons bien souvent notre foi comme quelque chose d’intellectuel, où nous voulons tout comprendre, tout savoir, tout découvrir… et nous oublions le plus important : se mettre dans une véritable relation avec le Christ. Se laisser séduire par lui. Ne pas faire de lui quelque chose d’annexe, mais faire de lui quelqu’un d’essentiel dans notre existence !

 

Renoncer à soi-même pour mettre Jésus en premier dans notre vie c’est poser un acte volontaire, autrement dit, c’est vouloir se mettre à son école ! Prendre sa croix c’est bien cela, c’est décider de porter notre existence dans cette Espérance à laquelle nous sommes invités. Non parce que nous sommes forts ou insensibles, mais parce que ce Dieu que nous aimons et qui nous aime porte notre existence avec nous ! Prendre sa croix pour suivre le Christ c’est avoir ce courage de voir notre vie en face et se dire que même si tout n’est pas comme je le veux, je sais que le Christ est là présent et qu’il porte ma croix avec moi ! Et ainsi, fort de cette certitude, suivre le Seigneur ! Aller de l’avant, les yeux fixés dans les yeux du Christ ! Se laisser séduire par lui, se laisser transformer par sa Parole et par les rencontres que nous pouvons vivre. Et dans cette transformation découvrir, petit à petit, qu’elle est la volonté de Dieu dans notre vie !

 

Se laisser séduire par le Christ ! Prendre du temps avec lui et pour lui ! Il ne nous enlève rien ! Au contraire, il nous donne tout ! Il nous aide à grandir dans l’amour, dans la compassion ! Il nous aide à voir le monde avec un regard émerveillé malgré parfois la laideur qui nous entoure ! Suivre le Christ c’est pouvoir vivre dans cette Espérance véritable qui ne camoufle pas nos douleurs ou notre souffrance, cette Espérance qui ne nous empêche pas de traverser des moments compliqués… mais qui nous permet de les traverser et de vivre dans la certitude que notre croix, notre existence, peut avoir un sens, un véritable sens, si Dieu est, Lui, le premier servi ! Si le Christ a, en nous, la première place !

 

 

(Jr 20, 7-9; Ps 62; Rm 12, 1-2; Mt 16, 21-27)

Partager cet article

Repost 0