Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
El Padre

El Padre

Bienvenus dans mon univers ! Un endroit pour partager autrement l'expérience d'être prêtre.

"Tout est accompli..."

Homélie pour les funérailles de Pierre*

(Jean 19, 25-30)

 

Lorsque nous traversons le drame de la mort, bien souvent, nous nous interrogeons sur le mystère de la vie et nous sommes mis face à nos questionnements du sens même de celle-ci. Perdre un fils, un compagnon, un père… perdre un ami c’est une épreuve difficile à surmonter. D’un côté les mots nous manquent, de l’autre, le silence nous dérange. Nous sommes face à l’indicible ! Nous sommes face à nos incompréhensions, nous devons nous habituer avec nos « pourquois » ! Pourquoi lui, pourquoi de cette manière-là, pourquoi maintenant ? Et bien souvent, nos questions restent sans réponses !

 

J’ai rencontré Pierre dans cette église avant l’été. Nous avons discuté pendant un certain moment et partagé un peu sur la foi. Je vous mentirai si je vous disais que je me rappelle de tout ce dont on a parlé, mais ce dont je me rappelle c’est que j’avais devant moi un homme dont le cœur était habité par la foi, cette foi en un Dieu qui nous aide à tenir et, même face à la fatalité, est capable d’entrevoir la vie. Cette foi qui nous permet, non d’instrumentaliser Dieu, mais de croire que ce mystère de la vie dans lequel nous sommes chacun de nous, n’est pas simplement un instant dans le temps mais un pèlerinage, une marche, un passage, une pâque ! Et que chacun de nous peut y laisser sa marque, son empreinte ! Et si nous donnons une place à Dieu dans notre vie, chacun de nous peut vivre ce pèlerinage dans cette espérance que la mort, si douloureuse soit-elle, n’est pas la fin !

 

Dans l’évangile que nous venons d’entendre, nous voyons qu’au pied de la croix il y avait la mère de Jésus, qui est resté là, debout ! Debout, non parce qu’elle n’avait pas le cœur brisé, mais debout car elle savait que Dieu est beaucoup plus grand que tout ! Que l’amour est beaucoup plus grand que tout ! Que la vie ici-bas n’est qu’un pèlerinage vers la vraie Vie. Un pèlerinage long, pour certains, plus courts pour d’autres !

 

Je sais que parmi nous il y en a peut-être ceux qui ne sont pas croyants et qui se demandent où est Dieu maintenant ? Nous avons tous le droit de nous poser cette question. Mais Pierre, lui, savait où se trouve Dieu ! Il savait qu'il se trouve au cœur même de nos épreuves ! Qu'il souffre avec nous ! Qu'il traverse les déserts de nos vies avec nous et qu'il nous aide à regarder bien au-delà de ce que nous pouvons voir ! Jésus, avant son dernier souffle sur la croix, a dit cette phrase : « tout est accompli. » Tout est accompli… la mission arrive à son terme mais ce n’est pas la fin! Sa mort sur la croix n’est pas une mise en scène ni un « faire semblant de ». Sa mort sur la croix est le geste ultime d’amour que le Seigneur fait pour chacun de nous ! Pour nous montrer qu’il n’est pas extérieur à notre souffrance ! Et comme il a partagé avec nous la souffrance de la mort il veut que nous partagions avec lui l’espérance de la Résurrection ! La victoire ultime de la vie sur la mort !

 

Nous sommes invités, chacun de nous, à entrer dans cette espérance de la foi ! Cette espérance qui ne maquille pas notre souffrance ni la douleur que vous pouvez ressentir, mais cette espérance qui nous permet de voir que la vie est beaucoup plus que ce que nous voyons aujourd’hui, qu’elle est beaucoup plus que les larmes que nous pouvons verser ! Cette espérance qui nous fait croire que tout ceci n’est qu’un au-revoir. Cette espérance qui nous fait tenir dans la foi !

 

[*Pour publier mon homélie, le prénom du défunt a été changé par respect pour la famille et les proches.]

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :