Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Comme une allégorie du péché et de la Grâce!

 

Le film "Le temps d'un week-end met en scène l'histoire d'un homme aveugle, interprété par Al Pacino, que, à cause de sa cécité devient un homme amer... et voit sa vie changer lorsqu'il devient ami d'un jeune qui doit "le garder" pendant tout un week-end. Par un lien qui va se créer entre lui et ce jeune homme, peu à peu, il va commencer à voir différement la vie.

Dans le film, une scène a attiré mon attention aussi bien par la beauté poétique que par le dialogue et l'interprétation. Il s'agit d'une scène de danse entre ce monsieur et une jeune fille. Un tango. (Cette scène est sur le lien ci-dessous et en allant sur paramètres vous pouvez mettre les sous-titres en français). On peut y voir ce que l'on veut, bien sûr. Chez moi, elle a toujours produit une sorte de contemplation et je vous partage ces quelques lignes...

Dans cette scène, le monsieur propose a la jeune fille de danser. Elle, par peur, hésite. Cette demande peut être comparée à cette invitation que Dieu nous fait tous les jours, celle de vouloir faire partie de notre  vie. La grâce est toujours la, elle veut se donner , l'âme, par peur peut hésiter de la recevoir. Dieu la propose mais il nous laisse libre. Comme le monsieur qui propose à la jeune fille de danser. Elle reste libre et si elle prend le risque d'essayer c'est parce qu'elle ose faire confiance. 

Le monsieur arrive à dépasser ses obstacles parce qu'il les connaît. Mais il ne s'agit pas simplement de les connaître, il faut les accepter. Comme nous devons accepter nos limites et nos fragilités. La danse est le moment où la grâce prend le pas sur le péché. Elle, la jeune fille, se laisse conduire et même si elle trébuche elle sait qu'il est la. Lui, connaît ce qu'il y a autour et sait où il veut aller. Mais il ne pouvais pas tout seul. Il a eu besoin du garçon qui lui a montré son espace de liberté. 

Personnellement, moi, pécheur, je suis  comme cet homme. Aveugle. Et parfois je veux me laisser guider tout seul ou plutôt je peux être tenté de vouloir me guider moi même alors que la lumière du Christ brille en moi et il veut que je sois lumière pour le monde. Il faut "connaître le salon" (son coeur), savoir quel est son espace de liberté, accepter nos cécités pour se laisser guider par la voix/le souffle de l'Esprit.

Quitter sa prison.
Se mettre devant le Christ Rédempteur et se laisser attirer par lui. Comme dans une danse, laisser nos pas suivre ses pas.

Le temps de ce beau tango qu'est la vie!

https://www.youtube.com/watch?v=F2zTd_YwTvo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :