Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie pour la Vigile Pascale – Année B – 2018

 

 

Il y a une semaine, dimanche des rameaux, nous avons entendu dans la première lecture cette affirmation du prophète Isaïe : « Le Seigneur, chaque matin, éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute. » Je vous avais dit que le verbe écouter, dans la Bible, veut dire aussi « faire confiance ». Aujourd’hui, dans cette nuit de la Résurrection, nous venons d’entendre toutes ses lectures qui nous ont retracé toute l’histoire de Dieu avec son Peuple. De la création jusqu’à la résurrection, en passant par les doutes, les infidélités, les joies, les peines et les tracas de celui qui se met à suivre le Seigneur. Nous avons écouté ces textes qui révèlent la grandeur et l’amour de Dieu et la foi de son peuple. Peut être que pour certains c'était la première fois que vous avez entendu ces textes. Bienvenus dans notre histoire, bienvenus dans votre histoire! Ecouter c’est faire confiance ! Faire confiance c’est poser un acte de foi. Poser un acte de foi c’est croire même si tout autour s’écroule. Même si tout semble fini. Car c’est bien cela que pensaient ces femmes qui sont allé au tombeau de bon matin. Elles pensaient que tout était finit !

 

Sur leur chemin, jusqu’au corps de Jésus, déposé dans le tombeau, il y avait une lourde pierre. Elles étaient certaines de ne pas pouvoir la « rouler » et donc, elles savaient que, peut-être, elles ne pourraient pas entrer dans le tombeau pour embaumer le corps de Jésus. Mais même avec cette incertitude, elles sont y allées. C’est à se demander ce qui les a motivés ? Pourquoi sont-elles allées ? Parce qu’elles avaient rencontré le Christ et qu’il avait changé leurs vies. Elles avaient entendu le Christ, elles avaient écouté sa parole et au fond d’elles-mêmes elles faisaient confiance.

 

Rencontrer le Christ ! Nous pouvons nous dire que c’est bien simple pour ceux qui ont vécu avec le Christ lorsqu’il était sur cette terre, de croire en lui. Nous, nous recevons ce message dans la foi, par le témoignage de ceux qui nous ont précédés. Peut-on donc rencontrer le Christ ?

 

Vous savez bien que je vais répondre oui ! Bien sûr. Nous pouvons le rencontrer. Nous pouvons le rencontrer car il est vivant. Nous pouvons le rencontrer car il veut que nous soyons vivants avec lui. Nous pouvons le rencontrer car il continue de changer et transformer des vies, tous les jours. Devant moi j’ai des catéchumènes, des personnes qui se sont longuement préparés pour recevoir le baptême et devenir enfants adoptifs de Dieu et ces personnes ne sont pas là parce qu’elles avaient envie de faire un « truc sympa », elles sont là parce qu’elles ont rencontrés justement ce Jésus-là. Aucune d’elles, comme aucun de nous, ne sont pas de super héros ou des personnes dont les difficultés de la vie ne les touchent plus parce nous sommes croyants, mais, par la rencontre de ce Jésus de Nazareth, ressuscité pour nous donner la vie, chacune sait qu’au cœur même de nos combats et au cœur même de notre vie, il est là ! Et il n’est pas là comme un magicien, il est là comme une personne qui nous accompagne, qui nous aime, qui nous ressuscite !

 

Le mystère de la résurrection est un mystère qui dépasse l’entendement humain, certes ! Mais ce n’est pas parce que cela nous dépasse que ce n’est pas vrai. L’amour nous dépasse ! La vie nous dépasse ! Et pour autant, nous aimons, pour autant, nous vivons.

 

« Qui nous roulera la pierre pour dégager l’entrée du tombeau ? » Se sont demandé les femmes dans l’évangile. Et moi j’ai envie de nous demander : que fait-on, nous, des pierres qui nous empêchent d’entrer dans cette vie avec le Christ ? La pierre de l’indifférence, de la rancune, la pierre du commérage, de la dispute pour le pouvoir, de l’individualisme ou tout simplement, la pierre de la méfiance… et tant d’autres qui nous empêchent de voir la Lumière… mais toutes ses pierres qui parfois sont là, devant nous, nous empêchent de vivre des réconciliations, des relations vraies, profondes et belles. Et parfois même elles nous empêchent de donner au Christ une place dans notre vie. Ces pierres là nous empêchent d’entrer dans la dynamique de la vie ! De cette vie que Dieu veut nous donner.

 

Nous avons, chacun de nous, des tombeaux dans lesquels nous nous enfermons et le Christ vient nous rappeler, cette nuit, que nous sommes crées pour la vie. Il vient nous rappeler que cette vie est fragile mais qu’avec lui nous pouvons entrer dans ce mystère d’un Dieu qui se fait proche pour que nous ayons, en Lui, la certitude que la Vie est toujours plus forte que la mort.

Le Christ est ressuscité ! Que nos cœurs puissent ressusciter avec lui.

Le Christ est ressuscité ! Que notre vie puisse se laisser toucher par sa vie.

Le Christ est ressuscité ! Qu’il fasse rouler les pierres que nous nous sommes fabriquées et qui nous empêchent d’aimer, de pardonner, de vivre !

 

Le Christ est ressuscité ! Que nous soyons capables de l’aimer, le remercier et que nous allions à sa rencontre !

 

Le Christ est ressuscité ! Qu’en écoutant sa parole nous osions lui faire confiance car sa puissance peut agir dans notre faiblesse !

 

Le Christ est ressuscité ! Soyons ses témoins, comme il nous a demandé ! Soyons des chrétiens convaincus que l’amour et seulement l’amour peut faire rouler la pierre qui enferme le monde dans l’individualisme et l’indifférence.

 

Le Christ est ressuscité ! Même si vous ne le croyez pas, il est ressuscité! Et il est le seul qui est capable de changer véritablement notre vie !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :