Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie pour le dimanche des Rameaux - Année B - 2018

Nous entrons aujourd’hui dans cette longue liturgie qui va se déployer petit à petit pendant la Semaine Sainte et qui nous entrainera de manière encore plus profonde dans le mystère de la vie du Christ, dans le mystère de sa passion, mort et résurrection.

Nous nous sommes déjà rappelé l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, pendant laquelle, le peuple l’acclamait comme le « roi » ! Nous venons d’entendre aussi le récit de la Passion selon saint Marc… mais j’aimerais bien revenir sur la première lecture.

Nous avons ce beau texte du prophète Isaïe qui dit « La Parole me réveille chaque matin, chaque matin elle me réveille pour que j’écoute comme celui qui se laisse instruire. » « Ecouter », dans la tradition biblique veut dire « faire confiance ». Et nous savons bien que pour écouter véritablement il nous est nécessaire être attentifs, prêter l’oreille. Etre disponible. Lorsque quelqu’un nous parle il a envie d’être entendu. Et lorsque nous écoutons véritablement quelqu’un, quelque part, on le fait parce que nous lui faisons confiance.

« Faire confiance » ! Pour certains c’est parfois difficile d’appliquer cela à Dieu car face à lui nous pouvons avoir, parfois, deux attitudes qui s’opposent : la confiance ou la méfiance. Cette méfiance peut naître au moment où nous traversons des épreuves. On peut bien se demander « que fait-il, Dieu ? » On peut se sentir abandonné, laissé pour compte. Ce n’est pas évident de « toujours faire confiance. » Mais c’est pourtant cet appel qui nous est adressé au début de cette Semaine Sainte car elle est, par excellence, l’épiphanie, la manifestation du « non-abandon » de Dieu à notre égard. Elle est la manifestation la plus puissante de sa présence. De son amour. Nous allons revivre cette attitude de Dieu qui se fait proche, non pour nous pointer du doigt nos faiblesses, mais pour les prendre sur lui. Nous allons voir se déployer devant nous l’acte d’amour le plus généreux que nous pouvons connaître ! Dieu qui « écoute la souffrance de son peuple », Dieu qui nous fait confiance ! Et oui, nous sommes appelés à faire confiance mais lui aussi, le Seigneur, nous fait confiance ! Et cette confiance qu’il nous fait se manifeste par le don même de sa vie pour chacun de nous. Car il sait que nous sommes capables de lui, que nous sommes capables de le recevoir, de l'accueillir!

Ecouter la Parole de Dieu qui réconforte c’est aussi se laisser bousculer par elle. Etre bousculé peut nous faire perdre l’équilibre, mais lorsqu’il s’agit de la Parole de Dieu, cela n’est pas une perte d’équilibre mais une possibilité de grandir et d’entrer dans un chemin de vie. Ce chemin qui nous est proposé encore aujourd’hui.

Nous entrons dans la Semaine Sainte ! Que nous puissions « écouter » davantage le Seigneur, nous laisser bousculer par lui, que nous acceptions d’entrer dans ce chemin de vie qu’il nous propose pour que nous puissions passer de la mort à la vie, avec Lui et en Lui !

(Isaïe 50, 4-7; Psaume 21; Philippiens 2, 6-11;Marc 14, 1 à 15,47)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :