Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie pour la Solennité de la Pentecôte │Année B │2018

La Pentecôte, comme fête juive, est la fête du don de la Loi à Moïse sur le Mont Sinaï. C’est l’une des 3 fêtes de l’année pour lesquelles on se rendait à Jérusalem en pèlerinage. Cela explique pourquoi il y avait autant de personnes des lieux différents. Mais cette année-là, cette fête prend une signification tout autre pour ceux qui ont suivi Jésus. Pour la majorité de personnes venues à Jérusalem, nous sommes après la mort de Jésus, pour ceux qui ont entendu parler de l’événement (la résurrection étant encore « confidentielle »), mais pour ses disciples nous sommes après la résurrection et dans l’attente du don du Saint Esprit promis par le Christ. A 5 reprises, lors des apparitions du Ressuscité, Jésus promet à ses disciples qu’il enverra le Défenseur d’auprès du Père.

Les disciples ne savaient certainement pas à quel moment ce Défenseur allait arriver. Ils ne savaient pas non plus de quelle manière il allait venir. Ils savaient seulement qu’Il allait être, pour eux, ce don par lequel ils allaient témoigner du Seigneur. Ils savaient qu’Il serait cette force et cette présence de Dieu en eux.

Et voilà que nous arrivons à la Pentecôte. Et voilà que nous arrivons au don du Saint Esprit. Si pour la majorité de ceux qui étaient à Jérusalem à ce moment là cette fête n’était que la commémoration de la Loi donné par Dieu à Moïse, pour les disciples du Christ ça sera un « nouveau Sinaï », autrement dit, ils vont recevoir de Dieu son Esprit lui-même. Dieu n’est plus seulement avec eux, mais Dieu est désormais en eux ! 

La Pentecôte est justement l’accomplissement total de la promesse de Dieu. « Je répandrai sur vous mon Esprit » nous a-t-il dit par le prophète Joël. « Quand viendra le Défenseur que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père… » nous a dit Jésus. Et le premier signe donné par le don de l’Esprit Saint c’est le signe de l’unité dans la diversité. Chacun de ceux qui était là, nous dit les actes des apôtres, chacun s’entendait dans sa propre langue. Nous ne sommes pas dans une rupture mais dans une continuité, désormais, la « Loi », le don de Dieu, est donné à toute l’humanité ! Et en quoi ça nous concerne aujourd’hui ?

Nous sommes les héritiers de cette nouvelle alliance, nous sommes les « heureux ceux qui ont cru sans avoir vu », nous sommes le peuple de la Résurrection. Et cela ne fait pas de nous des gens plus importants, mais cela fait de nous des gens qui ont, surtout, la tâche de témoigner du Christ. Nous sommes appelés à vivre, dans notre vie quotidienne, ce don premier de l’Esprit de Dieu, celui de faire l’unité dans la diversité. Cette unité qui commence par faire l'unité en nous mêmes. Unifier. Nous sommes appelés à vivre de ce Dieu qui est en nous, qui a bien voulu faire sa demeure en nous. Et comment ? En faisant fructifier, en nous, les fruits de l’Esprit qui sont « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. » Et si nous nous disons que nous ne sommes pas capables, nous avons bien raison ! Tout seuls, nous ne pouvons rien faire ! Et c’est pour cela que le Seigneur nous a envoyé son Esprit ! Le jour du don de l’Esprit Saint a été un jour où le peuple était rassemblé ! Dieu donne son Esprit à chacun mais pour que chacun forme, avec les autres, une communauté qui se donne, qui s’aime, qui s’émerveille, qui se pardonne, et qui est en sortie vers les lieux où on a encore besoin de découvrir l’amour transformateur de Dieu. Car si nous ne nous laissons pas transformer et bousculer par le Seigneur, ça veut dire que nous ne voulons pas le recevoir et nous laisser conduire par lui, mais que c’est nous qui voulons le maîtriser. Et vouloir maîtriser Dieu c'est vouloir être a sa place!

Seigneur Esprit Saint, viens encore nous visiter ! Viens encore faire de nous de témoins du Christ. Viens nous rendre capables de nous accueillir les uns et les autres, « lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé. » Et apprends-nous à rendre grâce ! Apprends-nous à vivre l’accomplissement de la Loi qui consiste à aimer Dieu et le prochain comme soi-même. Esprit Saint, renouvelle en nous, dans notre communauté, le don d’aimer. Amen.

(Ac 2, 1-11 ; Ps 103 ; Gal 5, 16-25 ; Séquence ; Jn 15, 26-27 ; 16, 12-15)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :