Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie du 21ème dimanche du Temps Ordinaire │Année B │2018

« Voulez-vous partir vous aussi ? »  Cette parole de Jésus peut nous surprendre et au même temps nous rassurer. Nous surprendre par sa radicalité et nous rassurer par sa grande liberté. Jésus n’oblige pas les disciples à le suivre. Tout simplement parce que pour suivre quelqu’un nous devons tout d’abord, l’aimer. Et nous ne pouvons pas aimer sous la contrainte. Personne ne peut aimer par obligation. La prérogative la plus importante et essentiel à l’amour c’est la liberté. Mais la liberté comprise comme cette capacité que nous avons de choisir ce qui est bon, ce qui est vrai et ce qui est juste. Être libre ce n’est pas être « indépendants » dans le sens de ne plus avoir besoin de personne. Être libre c’est être autonome, être capable de choisir et d’assumer ses choix. Et c’est bien cela à quoi le Christ invite les disciples. Pas seulement le choisir, mais assumer leur choix. C’est-à-dire, être capables de voir la radicalité et l’exigence de l’amour. Et cette exigence de l’amour se traduit par des actes concrets dans notre vie quotidienne. Que ça soit d’une manière de parler à quelqu’un ou du choix de faire baptiser un enfant, notre choix doit traduire cet attachement que nous devons avoir au Christ.

Nous ne sommes pas des êtres parfaits, nous sommes des personnes qui tentent d’aimer et de faire de notre mieux, mais le Christ a pour nous ces paroles de vie éternelle. Ces paroles qui nous permettent de voir que ce qui doit nous porter ce n’est pas notre propre ego ni notre volonté de tout faire, mais ce qui doit nous porter c’est cette foi qui nous dit que nous avons un Dieu qui marche avec nous. Mais pour vivre tout cela nous avons besoin de reconnaitre que Dieu est notre Dieu. Choisir, librement, de quel côté voulons-nous être. Et nous laisser porter, enseigner, aimer, grandir par ce Dieu qui est capable de changer notre regard sur le monde et notre vie.

« Voulez-vous partir vous aussi ? » Est une invitation à renouveler notre propre foi, à renouveler notre choix pour le Christ. Une invitation à entrer dans la dynamique de l’amour qui transforme et qui donne vie. C’est une invitation à se mettre sous la protection de Dieu, cette protection comprise comme une présence réelle, véritable et pas comme un tour de magie qui nous éloignerai toute difficulté, et en se mettant sous sa protection, être capable de l’aimer jusqu’au bout ! A l’exemple de cet amour radical auquel Paul invite les époux !

Dieu nous aime d’un amour qui est capable d’aller jusqu’au bout, de donner sa propre vie, et nous sommes invités à le choisir, à vouloir être avec lui ! Et nous ? Voulons-nous partir nous aussi ou voulons-nous rester avec celui seul qui a des paroles de vie éternelle ?

Le Seigneur est là et il nous aide à avancer sur notre chemin de foi. Il connait nos limites, nos fragilités, Il connait nos fatigues et nos doutes, mais il désire seulement être là, faire partie de notre vie. Il désire seulement que nous lui donnions ce qui lui a été promis à noter baptême : notre vie et notre cœur. Que nous puissions professer, comme Pierre, notre foi et lui dire « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu.

(Jo 24, 1-2a.15-17.18b ;Ps 33(34) ; Eph 5, 21-32 ; Jn 6, 60-69)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :