Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie du 30ème dimanche du Temps Ordinaire │Année B│2018

(Action de grâces pour les 4 ans de mission de la Communauté Reine de la Paix)

 

Je ne sais pas si vous vous rappelez ce que nous avons demandé à Dieu dans la prière d’ouverture, juste après le Gloria ? « Dieu éternel et tout puissant, augmente en nous la foi, l’espérance et le charité… » Ces trois vertus qui nous permettent d’avancer sur notre chemin de vie avec le Seigneur et avec les uns et les autres. Ces 3 dons que, quelque part, sont illustrés dans l’évangile que nous venons d’entendre.

Nous avons une foule qui suit Jésus, Jésus lui-même et ses disciples. Et au bord du chemin celui qui, de toute manière, pour certains, ne pouvait être qu’au bord du chemin : un aveugle et que plus est, un pauvre. Et pour qu’il puisse se faire entendre, il a besoin de crier : « Fils de David, Jésus, prends pitié de moi. » Mais « beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire, mais il criait de plus belle : ‘Fils de David, prends pitié de moi’ ! » Il criait de plus belle car il savait que Jésus pouvait faire quelque chose pour lui. Il avait confiance. Il avait la foi ! Et même si c’était difficile pour lui, il savait que quelque chose pourrait se passer. Et c’est parce qu’il n’a pas baissé les bras que Jésus l’a entendu !

« Appelez-le. » Souvent on vous demande si vous avez entendu, dans votre vie, l’appel de Dieu. Mais bien souvent on oublie que Dieu, lui aussi, entend notre appel ! Et c’est bien cela qui s’est passé avec Bartimée. Dieu a entendu son appel. Mais, pour qu’il vienne vers Jésus, cette foule a fait, cette fois-ci, le lien. C’est quelqu’un, que nous ne savons pas qui sait, qui est allé vers lui pour lui dire : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. » Ceux qui étaient autour de Jésus et Bartimée ont été à la fois, ce qui voulaient empêcher la rencontre, et ceux qui ont rendu possible cette rencontre. Nous, dans notre vie de chrétiens, nous pouvons être parfois comme cette foule. Nous pouvons parfois provoquer la rencontre, comme nous pouvons aussi l’empêcher. Mais Jésus est là. Il entend notre appel. Il entend notre cri. Et il nous appelle.

Par cette rencontre avec Jésus, Bartimée, non seulement va retrouver sa vue, mais il va rencontrer celui qui est la véritable lumière. Il quitte le bord du chemin et se met à suivre Jésus. Il entre dans cette dynamique de l’Espérance qui nous permet d’avancer. Et cette rencontre va enraciner en lui la certitude de l’amour de Dieu qui nous transforme. Vue comme ça, tout semble bien lisse et bien beau. Mais nous ne sommes pas dans un conte de fées, nous sommes dans la vraie vie, et dans la vraie vie nous traversons des épreuves, des moments de doutes, des difficultés. Et c’est bien pour cela que l’expérience de la rencontre avec le Seigneur est primordiale car c’est cette expérience qui nous fera tenir bon dans la foi, grandir dans l’Espérance et agir selon l’amour de Dieu qui nous anime, lorsque nous serons confrontés aux dures réalités de la vie ! Et rencontrer le Seigneur passe aussi par les rencontres que nous vivons au quotidien. Dieu se manifeste dans l’aujourd’hui de notre existence.

[Il s’est manifesté dans vos vies, les membres de la Communauté Reine de la Paix. Il s’est manifesté de telle manière que, comme Bartimée, vous avez décidé de quitter le bord du chemin pour vous mettre à la suite du Christ. Et par vous, il veut se manifester à ceux que vous rencontrez. Il veut entendre le cri de ceux qui viennent vers vous. Par vous, il veut se faire présent.]

Et cela vaut pour chacun de nous ! Le Seigneur veut nous guérir de nos cécités, de nos aveuglements (nos jalousies, nos indifférences, nos mesquineries, notre orgueil, nos peurs, notre auto-suffisance…). Et il veut nous guérir pas pour que nous restions confortablement assis sur un banc à regarder la foule ! Mais pour que nous nous mettions, avec Lui, sur la route pour témoigner de la Foi qui nous habite, de l’Espérance qui nous fait avancer et de la Charité par laquelle et avec laquelle nous devons agir et prendre soin des uns et des autres ! Le Seigneur entend notre appel, mais ce qu’il désire c’est un dialogue, une relation. « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Nous demande-t-il. Il désire que nous vivions, tous, cette rencontre qui nous transforme pour que, transformés, nous puissions prendre soin de ceux qu’il met sur notre route ! Mais sans jamais oublier que nous aurons bien souvent besoin de lui dire : « Seigneur, prends pitié de moi » car nous sommes fragiles. Mais le Seigneur est pour nous un père, qui nous conduits et nous fait grandir. Il est celui qui fait pour nous des merveilles et qui nous permets de moissonner dans la joie même si nous avons semé dans les larmes !

Que nous puissions, chacun, laisser résonner en nous cette parole : « Confiance, lève-toi, il t’appelle ! » Car il a entendu, d’abord, ton appel ! Car il a entendu d’abord ton cri. Et il veut que tu entre dans ce chemin avec Lui. Que nous puissions laisser grandir en nous, par la puissance de Dieu, les dons de la Foi, de l’Espérance et de la Charité ! Amen.

 (Jr 31, 7-9 ; Ps 125 ; Hb 5, 1-6 ; Mc 10, 46b-52)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article