Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie pour la solennité de l’Epiphanie du Seigneur │Année C│2019

Qu’est-ce que cela évoque pour nous, cette histoire des mages qui rendent visite à Jésus ? Dans cet épisode, il y a au moins deux choses qui nous sont révélées : 1. Le salut est donné à toutes les nations (donc, à tous les peuples) ; 2. Dieu se manifeste au monde, épiphanie. Ça, nous le savons, depuis Noël et nous ne cessons de nous le rappeler.

Mais, pour nous, personnellement, aujourd’hui, qu’est-ce que cette visite peut nous enseigner ?

Nous sommes une communauté formée par des jeunes, moins jeunes, des familles, des personnes seules, des enfants, des adultes… d’univers et d’éducation différents, avec des expériences différentes, mais nous sommes tous là ! Nous sommes tous venus avec un cœur plein de désir, de demandes, d’actions de grâces, ou tout simplement, nous sommes là parce que nous aimons être là.

Nous sommes tous venus, peut être, à la recherche de quelque chose. Et c’est là où la visite des mages nous enseigne quelque chose d’important : Ils ne se sont pas déplacés pour aller trouver quelque chose de nouveau ! Ils se sont déplacés pour trouver, mieux, pour, rencontrer quelqu’un. Ils ne savaient pas où ils allaient, ils ont tout « bêtement » suivi une étoile qui était signe d’une nouveauté. Le Christ, Jésus, le roi, le sauveur ! Et cette rencontre a comblé leur cœur, même avant qu’elle n’ait lieu car « quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. » Cette très grande joie qui nous fait oublier nos soucis, nos fatigues. Et en voyant l’enfant, ils tombèrent à ses pieds et se prosternèrent devant lui. Ils reconnurent qu’ils étaient devant celui qui était capable de combler notre cœur, notre vie et notre désir le plus profond d’amour. Oui, notre désir d’amour ! De cet amour qui transforme et qui est le fruit de cette rencontre. Ils étaient en face de celui qu’à la fois nous rassemble et nous accueille. Celui lui qui nous appelle.

Qui peut affirmer, parmi nous, qu’il a déjà rencontré le Christ ? Qui parmi nous a entendu son appel et répondu à son invitation ? Qui parmi nous s’est laissé déjà surprendre par sa nouveauté dans notre vie ? Nous pouvons bien répondre, tous, oui! puisque nous sommes là ! Mais au plus profond de nous-mêmes, est-ce qu'on se laisse véritablement transformer par Jésus ? Répondre à son appel c’est se mettre en marche, se mettre au service, car il est Roi, mais le roi serviteur ! Et il ne nous demande pas l’impossible ! Il nous demande ce que nous pouvons donner !

Répondre à son appel c’est devenir disciple. C’est être témoin ! Porter, là où nous sommes, la présence du Christ, être présence du Christ !

Tout cela n’est pas si évident que ça ! Tous seuls, nous ne pouvons rien faire ! C’est bien pour cela que nous sommes invités à vivre le don de la fraternité, à vivre la communion dans la diversité qu’est notre communauté ! A s’accueillir les uns et les autres et voir, dans l’autre, ce qu’il porte de bon, de beau et de grand ! Mais tout cela, en présence du Christ. Car c’est sa présence qui nous transforme. C’est sa présence qui nous permet d’être dans une commune unité, même si nous sommes des horizons différents les uns des autres ! C’est sa présence, en nous et parmi nous, qui peut nous faire grandir, qui peut nous faire « nous déplacer », qui peut nous bousculer. A condition que nous soyons capables de l’accueillir, de l’accepter et de reconnaître qu’il est notre Dieu, notre Roi, notre Sauveur !

Qu’est-ce que cela évoque pour nous, cette histoire des mages qui rendent visite à Jésus ? Pour moi, en tout cas, cela m’évoque le fait que Dieu veut être avec moi, qu’il se présente à moi et qu’il désire combler mon cœur par sa présence et par son amour, pour que, moi, à mon tour, même avec mes limites mes faiblesses, je puisse répondre à son appel, fixer mon regard sur le sien, et marcher sur le chemin auquel il m’invite ! Puissions-nous marcher ensemble ! Et nous n’avons plus besoin de l’étoile, nous avons Dieu lui-même qui se donne ! Qui est là ! Il est la lumière de nos cœurs !

(Is 60, 1-6 ; Ps 71 ; Ep 3, 2-3a.5-6 ; Mt 2, 1-12)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :