Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie du 4ème dimanche de l’Avent |Année A | 2019/20

Dans ce 4ème dimanche de l’Avent, la liturgie nous donne de contempler la figure de Joseph. Cet homme silencieux, discret, humble et, juste. Dans l’évangile, Joseph ne dit rien. Il écoute et il exécute. Il écoute ce que Dieu lui dit et prends la décision la plus ajustée par rapport au dessein du Très Haut. Nous pourrions nous dire : mais il s’écrase, il se fait avoir… mais pas du tout ! Car Joseph aimait le Seigneur et son épanouissement se trouvait justement dans fait de faire sa volonté !

Que vivons-nous depuis 4 semaines ? Nous sommes en route, tout en préparant notre cœur, pour recevoir le Seigneur, qui vient ! Car le Seigneur vient ! C’est bien cette promesse qui nous a été faite le premier dimanche de l’avent. Le Seigneur vient ! Nous avons été invités à marcher à la lumière du Seigneur et à veiller. Nous avons été invités à être attentifs aux signes !

Il y a 2 dimanches, nous avons été entraînés dans le désert avec Jean Baptiste. La voix qui crie dans le désert ! La voix qui invite à la conversion et à mettre le Christ au centre, au cœur même de notre vie ! Une invitation à la rencontre personnelle avec Celui qui est la Lumière du monde !

Dimanche dernier, nous avons donné place au doute. C’est ce qui nous laisse entrevoir la question que Jean Baptiste, cette fois-ci en prison, fait poser à Jésus : es-tu celui qui doit venir ? Et Jésus qui répond sans répondre, invitant Jean à être attentif aux signes. Attentif à ce que ses disciples ont vu et entendu ! Nous passons du désert au témoignage. De la marche à la contemplation. Nous sommes face au grand mystère de notre foi : un Dieu qui se fait proche, vulnérable et accessible. Et c’est bien cela qui nous est donné ce dimanche, par le récit de la conception de Jésus, chez Matthieu.

Nous passons de la voix qui crie dans le désert, à la figure silencieuse de Joseph. Qui fait confiance au projet de Dieu. Il ne pose pas de question, et toute sa foi repose sur ce rêve. Mais il attendait lui aussi « celui qui doit venir. » Il avait, lui aussi, entendu la promesse de Dieu à travers le prophète Isaïe : « le Seigneur vient ! ». Joseph savait que Dieu accompli sa promesse. Et si nous sommes là aujourd’hui, rassemblés autour du Christ, c’est aussi grâce à cette confiance de Joseph. L’homme du silence a porté, protégé, aimé et enseigné le Verbe, à la Parole faite chair, Jésus. Il aurait pu refuser ? Oui. Il aurait pu ! Mais il a choisi de faire confiance, en prenant le risque d’entrer dans une aventure inconnue. Il a décidé de poser un acte de foi !

Dans quelques jours c’est Noel. Et sous venons d’horizons différents. Nous sommes d’âges différents et de styles différents. Nous traversons des moments de vie différents. Pour certains, c’est l’épreuve, pour d’autres, le calme. Nous pouvons nous sentir parfois comme une voix qui crie dans un désert, nous pouvons parfois avoir l’impression que nous sommes « emprisonnés » dans nos doutes, nos peurs ou nos certitudes. Mais chacun peut se demander : que suis-je prêt à donner au Seigneur ? Nous pouvons aussi choisir, comme Joseph, de nous mettre en marche, de suivre la Lumière du monde ! Nous pouvons décider de faire confiance et de poser un acte de foi ! Nous réveiller, nous relever, et nous laisser porter par le Seigneur. Car il est celui qui sauve ! Celui qui se donne !

Saint Joseph, père adoptif de Jésus, apprends-nous à faire confiance à Celui qui t’a fait confiance ! Aide-nous à marcher à sa suite et à lui donner la place qui lui revient dans nos vies ! Amen.

(Is 7, 10-16 ; Ps 23 ; Rm 1, 1-7 ; M 1, 18-24)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article