Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie pour le 12ème dimanche du temps ordinaire | Année A | 2020

 

Je pense que comme moi, vous devez être surpris par les mises en gardes de Jésus dans cet évangile. « Ne craignez pas les hommes… » pourquoi les disciples auraient pu craindre les autres ? Sont-ils si méchants ? En fait, pour le comprendre, il nous fait voir ce que Jésus dit juste avant ce passage. En effet, il s’agit du moment où, après les avoir choisis, il leur dit qu’il les envoie comme « des brebis au milieu des loups », et, pour faire court, qu’ils subiront de persécutions. Jésus leur révèle donc le chemin du disciple. Qui est jalonné par beaucoup de belles choses, mais qui n’est pas étranger aux épreuves.

Lorsque nous vivons une belle expérience, nous avons envie de la partager. Ce qui est beau, bon et vrai ne peux pas rester caché. Les apôtres et des disciples de Jésus étaient témoins oculaires de l’action de Dieu, de l’œuvre rédemptrice du Seigneur. Ils ne pouvaient pas ne pas le partager, témoigner de ce qu’ils ont vu et entendu. Et cela non seulement parce qu’ils ont vécu mais aussi parce que Jésus leur demande de le faire : « ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en pleine lumière ; ce que vous entendez au creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits. » Mais pour le faire, il faut un peu de courage. Beaucoup d’audace et oser faire confiance.

Ce que nous entendons aujourd’hui nous pouvons le résumer en quatre mots : confiance, fidélité, abandon et témoignage. La confiance que nous sommes appelés à avoir envers Dieu, comme le prophète Jérémie « c’est à toi que j’ai remis ma cause » ; mais aussi la confiance que le Seigneur nous fait, à chacun de nous, lorsqu’il nous appelle à son service. Et chacun de nous est appelé.

La fidélité à laquelle nous sommes invités, qui se manifeste par notre attachement au Seigneur qui passe par ce que nous vivons les uns avec les autres. La fidélité dans nos relations, dans nos engagements, dans notre vie de tous les jours. Mais aussi, la fidélité de Dieu envers nous. Cette fidélité que nous voyons dans cette parole de Jésus « vous valez bien plus qu’une multitude de moineaux. »

L’abandon, comme un acte d’amour qui nous incite à la confiance, justement. Cet abandon que nous sommes invité à vivre, à déployer. Nous sommes invités à nous abandonner entre les mains de Dieu mais lorsque nous prenons conscience que nous sommes disciples et que le Seigneur nous envoie comme missionnaires, Lui-même s’abandonne entre nos mains. Nos actes deviennent alors le lieu de la manifestation de la présence du Christ dans notre vie : c’est ce que nous appelons le témoignage. Que lui aussi est à double sens. Nous témoignons du Christ par notre vie et le Christ témoigne de nous par la sienne, offerte, donnée,  Confiance, fidélité, abandon et témoignage. Et loin de nous décourager, ou faire peur, tout cela nous responsabilise. Et nous invite à vraiment nous poser la question : quel chrétien suis-je ? Quel disciple du Christ suis-je ? Est-ce que je me laisse transformer, bousculer ? Ou est-ce que j’adapte le Christ à mes besoins, à mes caprices, à ma manière de voir les choses et le monde? Et cela vaut pour chacun de nous ! Qui que nous soyons ! En envoyant ses disciples Jésus les envoie deux par deux pour annoncer la venue du Royaume. Pas pour qu’ils aient les mains dans leurs poches, mais pour qu’ils mettent les mains dans la pâte ! Et même si parfois nous nous éloignons du Seigneur, nous pouvons toujours en revenir. Et répondre à la question, sincèrement : « m’aimes-tu ? ». Et si nous répondons « oui », il nous redira : « suis-moi. »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article