Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie 22ème dimanche du temps Ordinaire |Année A |2020

Que venons-nous chercher lorsque nous venons à la messe ? Quel élan habite notre cœur lorsque nous quittons nos maisons pour nous retrouver dans l’Eucharistie ? Le sens du devoir ? L’obligation dominicale ? Le repos ? Le réconfort ? Quoi que nous y venions chercher ou quelle que soit notre motivation, une seule chose nous est demandée, à travers les lectures d’aujourd’hui : renoncer à nous-mêmes, prendre notre croix et suivre le Christ. Cette parole si exigeante de Jésus nous est livrée grâce à l’attitude intempestive de Pierre. Face aux apparentes mauvaises nouvelles annoncées par Jésus sur son sort, Pierre a cette attitude que nous pourrions l'avoir, nous : je te protégerai. Cela ne se passera pas comme ça. Je me demande si Pierre a entendu la fin de la phrase de Jésus ou s’il était bloqué sur la question de la souffrance et de la mort. Car, bien évidemment, Jésus annonce sa mort mais il annonce aussi par là même, sa résurrection.

Nous pouvons avoir la même attitude de Pierre lorsque nous entendons parler de cette croix que nous devons prendre pour suivre Jésus. Nous pouvons nous arrêter sur la notion de la souffrance et de la mort et nous laisser envahir par la peur et le découragement. Alors que Jésus nous invite surtout à regarder plus loin : la résurrection. Et pour pouvoir contempler plus loin, nous sommes invités à nous laisser séduire par le Christ. A nous laisser regarder par lui et visiter notre propre cœur, avec Lui. Ce voyage intérieur que nous sommes invités à faire, nous conduit à un déplacement, il nous bouscule, comme Jésus a bousculé Pierre.

Nous sommes tous différents, nous avons chacun son histoire sainte avec le Seigneur, mais nous proclamons la même foi ! Le même Christ, mort et ressuscité ! Nous savons que si nous voulons sauver notre vie, rester dans notre confort spirituel ou ecclésial, nous la perdrons. Et que la seule manière de la sauver… c’est de la perdre, c’est-à-dire, de la donner entièrement, de la donner sans retour et sans cesse. D’aller là où l’on n’a pas vraiment envie, pour témoigner de ce Jésus qui a, lui-même, pris sa croix ! En Jésus, Dieu nous révèle que quitter sa zone de confort est la manière la plus féconde de répondre aux appels du Seigneur. Et ce n’est pas une apologie à la souffrance, mais au contraire, c’est un appel à la confiance, à l’espérance et à entrer dans la vie !

C’est à nous que cette parole est adressée. Cette parole de Jésus qui nous pousse à aller de l’avant. Ne laissons pas que cette parole soit lettre morte dans notre vie mais entrons dans la dynamique vivifiante d’une foi qui se donne, qui s’investie. D’une foi qui ne fait pas que contempler sa croix, mais qui se met en route avec elle pour donner au monde le sens profond de la vie : le don généreux de chacun pour la construction du Royaume de Dieu. Ainsi nous pourrons dire : « Dieu puissant de qui vient tout don parfait, enracine en nos cœurs l’amour de ton nom ; resserre nos liens avec toi, pour développer ce qui est bon en nous ; veille sur nous avec sollicitude, pour protéger ce que tu as fait grandir. » Car tu m’as séduit Seigneur, et je me suis laissé séduire !

(Jr 20, 7-9 ; Ps 62 ; Rm 12, 1-2 ; Mt 16, 21-27)

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :