Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélie du 16ème dimanche du Temps Ordinaire │Année B │2018

 

Les disciples étaient partis deux par deux pour annoncer la Bonne Nouvelle. Au retour, après avoir raconté à Jésus comment les choses se sont passés, ils ont entendu : « Venez à l’écart, dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » En préparant cette homélie, cette parole du Christ m’a interpellé beaucoup plus que d’autres fois. Et cela parce que le fait que Jésus prenne soin de ses disciples dans toutes les dimensions de leur être m’a encore interpelé. Bien sûr, ils devaient être contents de leur mission, ils avaient beaucoup de choses à dire et voilà que le Seigneur les invite à se reposer. Leurs corps étaient fatigués. Et Jésus a pris cela en compte.

Combien de fois des personnes viennent nous rencontrer, nous les prêtres, pour partager leurs souffrances, leurs difficultés, leurs joies aussi, et nous nous rendons compte que dans cette vie qui va tellement vite nous ne prenons pas le temps ou n’avons pas le temps d’aller à l’écart pour se reposer. Le repos ne règle pas les choses, mais il nous permet de les poser. Ce n’est pas un luxe, ni une chose superflue, le repos est une nécessité, un besoin, je dirais même, c’est un manière d’aimer ! Nous ne sommes pas purs esprits. Et nous devons prendre soin de chacune des dimensions de notre être.

La vie va peut-être trop vite, nous avons beaucoup de choses à faire, chacun de nous. Et cet appel de Jésus à ses disciples est pour nous aussi un appel pour nous rappeler ce qui compte vraiment. Savoir s’arrêter n’est pas la chose la plus facile, trouver le temps de le faire, encore moins. Et c’est pour cela que nous avons besoin des uns et des autres. Prendre soin de l’autre c’est aussi lui rappeler qu’il a besoin de ce temps à l’écart et l’aider à le faire. Prendre soin de l’autre c’est aussi lui permettre de se rendre compte qu’il n’y a d’urgence vraiment que lorsque c’est vital. Et parfois, il est vital de s’arrêter, d’aller à l’écart et se reposer un peu.

Cette invitation du Christ aux disciples c’est pour qu’ils puissent aussi prendre le temps d’être avec lui. Car en Lui nous pouvons alors nous regarder avec bienveillance, compassion et amour. En Lui et par Lui nous serons alors capables de se re-poser en Lui et d’avancer ensemble en prenant soin des uns et des autres. Chers frères et sœurs, je sais bien que je pourrais dire des choses beaucoup plus spirituelles et profondes avec les textes que nous avons eus ce dimanche, mais en même temps, c’est aussi une démarche spirituelle que celle d’admettre que nous avons besoin de nous arrêter. Cela nous permet de grandir dans la connaissance de nous-mêmes, et dans l’humilité, et nous empêche de tomber dans l’activisme. Se reposer c’est avoir la capacité de « se poser », et en le faisant, laisser poser en nous ce qui nous trouble, ce qui nous empêche de peut-être voir la vie d’une manière moins pessimiste. Se reposer c’est avoir la capacité de s’émerveiller, de contempler, se reposer c’est avoir le courage de tout simplement, être ! Et être avec tout ce que nous sommes, nos limites, nos fragilités mais aussi nos peines et nos joies. Et permettre alors de contempler ce que nous entoure, et contempler l'œuvre que Dieu fait dans notre vie. Ayons l'audace de répondre à cette invitation de Jésus: « Venez à l’écart, dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. »

(Jr 23, 1-6 ; Ps 22 ; Ep 2, 13-18 ; Mc 6, 30-34)

Photo:  - http://lapin-bleu.croixglorieuse.org-

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :