Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

Homélie du 25ème dimanche du Temps Ordinaire | Année B | 2021

|Sg 2, 12.17-20 ; Ps 53 ; Jc 3, 16 à 4,3 ; Mc 9, 30-37|

Pourquoi sommes-nous venus ce matin à la messe ? Qu’est-ce qui nous motive, nous pousse, nous donne envie ? Les réponses à ses questions peuvent être très variées. Nous pourrions répondre que nous sommes venus pour nous nourrir, nous rencontrer… mais aussi accomplir l’obligation de la messe dominicale ou encore, nous sommes venus voir ce qu’y se passe.

Si je devais résumer les lectures d’aujourd’hui en 3 mots, je choisirais RELATION/SERVICE/ACCUEIL. La relation est le fil rouge qui lie toutes les lectures. La relation du prophète dans l’épreuve, avec le Seigneur, dans la première lecture. La relation fraternelle, dans la deuxième lecture et la relation entre les disciples et avec le Christ, dans l’évangile. Relation qui est appelée à devenir don de soi. « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et serviteur de tous. » Le cœur de la relation présentée par Jésus est alors le service. Mais pas le service rendu par devoir, mais le service qui est la manifestation du don de soi. Le service qui donne du sens à notre existence, le sens profond qui est celui de donner sa vie ! Et nous sommes chacun invités, appelés, exhortés à entrer dans cette dynamique de don. Ce don qui fait entrer dans la confiance.

Lorsque Jésus demande aux disciples le sujet de leur discussion, la peur fait que ceux-ci se taisent. La peur de l’autre pose un mur quasi infranchissable devant nous qui va nous empêcher d’entrer dans cette relation. Parce qu’être en relation c’est se révéler à l’autre avec ce que nous portons en nous. Nos richesses, mais aussi nos pauvretés. Les disciples n’avaient pas eu une discussion glorieuse… ils se demandaient qui serait le premier. Comment dire cela au maître ? Et la réaction de Jésus rappellera aux disciples ce pourquoi ils l’ont choisi : parce que Jésus n’est pas simplement un maître, mais un ami. Le service commence par l’accueil. La relation ne sera vraie et féconde que si nous sommes capables d’accueillir l’autre, qui qu’il soit, et nous mettre au service par le don de nous-mêmes. Voilà ce que nous sommes venus faire ici ce matin : dans cette relation avec le Christ nous sommes venus l’accueillir pour nous mettre à son service ! Et cela s’incarne dans nos relations entre nous.

En annonçant sa passion, Jésus révèle aux disciples que la seule manière de donner un sens à notre existence et de la rendre féconde c’est par le don de soi, vrai et sincère. Ainsi, nous pouvons accueillir, dans l’Espérance, ce qui nous est donné de vivre. Même si nous ne comprenons pas.

Chers frères et sœurs, nous sommes là pour recevoir le don suprême de l’amour de Dieu pour nous. Et le Christ nous rappelle que nous ne serons les premiers que dans la mesure où nous nous mettons au service, où nous nous donnons nous-mêmes, pour l’autre ! Ce n’est qu’ainsi que notre vie (y compris lorsqu’elle est difficile) a un sens véritable. Que voulons-nous faire ? Nous enfermer dans nos certitudes. Ou nous laisser transformer par le Seigneur qui nous appelle à sa suite pour nous mettre au service les uns des autres ? Avec Lui. Et si nous mettons Jésus au cœur de notre vie, nous serons, avec Lui, au cœur de la vie du monde pour être témoins de l’Espérance !

[Photo: sainte Dulce dos pobres. Religieuse brésilienne canonisée par le pape François]

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article