Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EL PADRE - le blog du père Emmanuel

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

Homélie pour le 31ème dimanche du Temps Ordinaire | Année B | 2021

|Dt 6, 2-6 ; Ps 17 ; Hb 7, 23-28 ; Mc 12, 28b-34|

Qui que nous soyons, où que nous habitions, quelle que soit notre culture ou sensibilité, nous serons d’accord sur une chose : nous avons tous envie et besoin d’être aimé. Cela s’exprime de manières différentes selon notre manière d’être, et sera comblé aussi de manières différentes, selon notre manière d’être.

Aimer ce n’est pas simplement suivre une recette comme quand on fait un gâteau. Aimer ce n’est pas non plus nous laisser mener par nos mouvements intérieurs qui sont souvent influencés par nos sentiments. Dans une époque où l’amour est associé aux changements incessants de nos ressentir, la parole de Dieu nous rappelle qu’aimer est un choix. Un acte de la volonté. Donc, réfléchi. Mais réfléchi dans le sens que je nous ne pouvons pas aimer malgré nous. Nous sommes obligés de mettre du notre dans l’acte d’aimer.

Et c’est peut-être cela que le Seigneur veut dire à ce scribe qui pose cette question à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Le scribe connaissait la réponse. Il savait bien ce qui était écrit dans la Loi. Et Jésus donne, dans un premier temps, la même réponse qui est dans la Loi. Mais il ajoute le second : « tu aimeras le prochain comme toi-même. »

Aimer Dieu au-dessus de tout, était dans la Loi de Moïse. C’était aimer Dieu parce qu’il est la source de tout. Et l’aimer de tout son être. En revanche, aimer le prochain et l’aimer comme soi-même, n’était pas la chose la plus répandue de l’époque. Et voilà que Jésus associe les deux commandements. Sans enlever la primauté de l’amour envers Dieu mais en nous disant que cet amour là s’incarne dans nos relations aux autres et à nous-mêmes. Comme l’amour de Dieu s’incarne, par son Fils, pour venir jusqu’à nous. Ainsi, comme Dieu s’est engagé envers nous, il nous rappelle qu’aimer le prochain demande un réel engagement de notre volonté. Nous sommes appelés à faire un choix ! Comme le choix que Dieu a fait pour nous de nous aimer même avec ou grâce à nos faiblesses.

Notre manière d’aimer ne sera juste et ajustée que si nous nous rappelons que la source de l’amour est ce Dieu que nous venons adorer. Et si c’est lui la source, nous sommes invités à nous laisser aimer d’abord par lui, à nous laisser regarder par lui pour que nous puissions découvrir de quel amour nous sommes aimés, profondément, pour, ensuite, pouvoir choisir d’aimer ceux qui sont sur notre route.

Chers frères et sœurs, l’Eglise qui nous formons est le corps du Christ, le corps de celui qui s’est donné par amour sur une croix pour chacun de nous. Méritons-nous son amour ? Non, nous ne le méritons pas. Mais nous en avons besoin ! Dieu a choisi de nous aimer jusqu’au bout pour que nous puissions nous aimer les uns les autres. Et voilà comment le monde attend que nous soyons. De témoins de l’amour ! Et l’amour s’incarne dans notre capacité à nous accueillir les uns les autres, dans notre ouverture envers ceux qui sont dans le besoin et différents de nous. Que nous puissions nous laisser renouveler par l’amour de Dieu en nous pour que cet amour renouvelle nos relations et construise notre communauté. Nous serons ainsi témoins de cet amour qui se donne jusqu’au bout ! Et si nous ne savons pas comment aimer l’autre, rappelons-nous que le simple fait de regarder l’autre avec le regard que nous voudrions être regardés, c’est déjà un acte d’amour ; un enracinement de l’amour !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article