Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

Homélie pour le 2ème dimanche du Carême | Année C | 2022

| Gn 15, 5-12.17-18 ; Ps 26 ; Ph 3, 17-4,1 ; Lc 9, 28b-36|

Et Jésus "fait tomber son masque"! Il se révèle tel qu'il est à trois de ses disciples. En ce 2ème dimanche du carême, que pourrions-nous apprendre de cet épisode important de la vie du Christ et de ses disciples?

Outre la question de la manifestation de la divinité du Christ, dans cet épisode, de son intimité avec le Père, dans l'Esprit, nous pouvons y voir une double invitation pour chacun de nous: tout d’abord, celle de tourner notre regard vers le Christ pour contempler sa divinité et l'écouter, comme nous le demande la voix du Père; et ensuite, cet appel à entrer dans la dynamique de la Transfiguration, en nous laissant transformer petit à petit par le Christ et, à notre tour, laisser tomber nos masques.

Mais pas ceux que nous allons quitter demain (pour certains) mais les masques que nous nous fabriquons nous mêmes pour nous montrer devant les autres et devant Dieu. Ces masques qui nous empêchent d'être vrais, dans des relations vraies. Les trois disciples qui sont allé avec le Christ sur la montagne, ne savaient pas ce qui allait se passer. A leur habitude, ils ont vu le Christ partir pour prier. Et pour leur plus grande surprise, au moment où leur maître entre dans cette intimité avec le Père, son visage devient lumineux. Et les disciples voient Jésus transfiguré. Ils voient Jésus tel qu’il est ! Ils ne peuvent rien faire, rien dire… ils ne peuvent que contempler !

J’ai eu la curiosité d’aller voir l’étymologie du mot contempler. Il vient du latin contemplatio et veut dire « être avec une portion du ciel. » N’est-ce pas cela qu’ils ont vécu, les disciples, à ce moment-là ? N’est-ce pas cela l’invitation de Dieu à Abram dans la première lecture « Regarde le ciel… » ? N’est-ce pas cela le rappel que Paul nous fait dans la deuxième lecture « nous avons notre citoyenneté dans les cieux. » ?

Contempler c'est regarder au-delà, sortir de soi pour voir ce qui nous entourent avec un regard émerveillé. Contempler,  pour nous les chrétiens, c’est regarder les promesses de Dieu et apprendre à faire confiance, c’est un acte de foi.  Nous sommes appelés à lever la tête, poser notre regard au loin, qu’en réalité, n’est pas très loin, car c’est poser notre regard sur le Christ, qui fait sa demeure en nous, et faire silence.

Ce silence qui nous révèle la Parole de Dieu qui nous touche, si nous la laissons entrer dans notre cœur. Ce silence qui nous permet de découvrir qui nous sommes, profondément. Et, en le sachant, laisser tomber nos masques existentiels, créés par nous-mêmes. Ces masques qui nous séparent de l'autre. Qui nous empêche de voir l'autre et le Tout Autre. Ces masques qui nous empêchent d'être des transfigurés. Quels masques sommes-nous invités à faire tomber ? Dans un monde qui manque d’authenticité, qui se bat pour le pouvoir, le Christ nous révèle son vrai visage pour que nous puissions, à notre tour, révéler ce qui doit être notre vrai visage : des hommes et des femmes capables de faire venir le ciel sur la terre chaque fois que nous sommes témoins de l’Espérance qui jaillit du don du Fils de Dieu pour chacun de nous ! Et que nous écoutons sa Parole et nous laissons transfigurer par elle! Laissons tomber nos masques ! Soyons des hommes et des femmes transfigurés ! Et tout, absolument tout, que ça soit nos joies ou nos souffrances, tout prendra un nouveau sens dans nos vies !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :