Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Homélies, toutes les semaines (ou presque) et d'autres réflexions, quand je peux!

Homélie pour le Vendredi Saint | Année C | 2022

|Is 52, 13-53, 12 ; Ps 30 ; Hb 4, 14-16 ; 5, 7-9 ; Jn 18, 1-19, 42|

Nous voilà dans ce deuxième acte de notre itinéraire avec Jésus. Ce soir, nous accompagnons Jésus dans sa Passion et dans sa Mort. C’est le drame le plus bouleversant de l’histoire, de notre histoire : celui d’un Dieu qui surprend son peuple !

Face à la foule, Pilate s’est exclamé : « Voici votre Roi. » Quel roi ? Pourrions-nous demander. Celui qui serait certainement cloué sur une Croix ? Abandonné ? Celui qui a guéri tant de personnes mais qui a été visiblement incapable de se délivrer lui-même ? Quel roi ? Celui qui s’est laissé mener comme un agneau à l’abattoir ? Qui se tu quand tout le monde attendait qu’il parle ? Celui qui, comme tout homme, connaîtra le désespoir de la mort ? Nous ne voulons pas de ce roi ! Nous voulons un roi tout-puissant ! Qui bannit la souffrance. Qui met un terme aux guerres. Qui transforme notre monde en un monde idéal. Secrètement, c’est un peu comme ça que nous attendons que Dieu agisse. Et voilà que Dieu prend une autre direction.

Aujourd’hui, nos regards et nos cœurs sont attirés vers la Croix. Parce que Dieu n’a pas voulu nous donner un Roi qui exauce nos vœux comme un magicien, mais il nous a donné un Roi qui partage intimement notre vie ! Le bois du supplice devient, alors, signe de la victoire. Le corps blessé du Christ, qui se retrouvera sans vie dans les bras de sa mère, porte en lui toutes nos souffrances. « C’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. » Quelles souffrances ? Quelles douleurs ? Celles qui habitent notre cœur. Celles qui nous empêchent d’être signe de lumière. Celles qui bien souvent nous découragent. Le Christ, cloué et mort sur la croix, est bien plus qu’un signe d’un Dieu qui aime. En Lui et par Lui, les drames de nos vies, nos peurs, nos angoisses, nos silences, nos pertes, nos défaites, nos abandons… en Lui, tout peut avoir un sens nouveau. Non pour que nous soyons résignés, mais pour que nous entrions dans l’Espérance, car nous savons que la vie triomphera !

« Voici votre Roi. » Oui, Il est notre Roi ! Nous attendons un roi puissant selon nos critères, et Dieu, lui, nous rappelle que son seul critère de la vraie puissance est celui d’un amour qui se donne. D’un amour qui se rend concret dans le quotidien. D’un amour qui prend soin. Et nous pouvons le trouver dans l’endroit le plus ordinaire qui puisse exister : au cœur de notre vie ! Où est-il, notre Roi ? Il est là, avec nous, dans nos combats et nos joies quotidiens. Il est là, au cœur de nos vies. Et « par ses souffrances nous sommes guéris. »

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article